Sting a rouvert les portes du Bataclan mais Pete Doherty y a remis la vie, en redonnant à la salle mythique sa flamme, son esprit rock et abrasif d’avant les attentats.
Les deux concerts qu’il y a donné ont commencé avec une minute de silence orchestrée par Irina Lazareanu suivie de la marseillaise joué au violon.
Il a offert au public une prestation unique mêlant passion, colère, douceur, violence, tristesse, les plus fortes émotions, les plus beaux espoirs.
Irina l’a rejoint pour interpréter un de ses plus beaux poèmes, portée par une foule hypnotisée.
La vie est plus forte que tout; sublime résurrection du Bataclan.

Photos par Rosalie Miller